Lorsque l’on pénètre dans le petit cimetière, sans exagérer, on peut dire que l’on ne voit qu’elle. Plusieurs éléments viennent le confirmer. Tout d’abord, elle nous semble taillée en pierre de Richemont, ce qui fait qu’elle contraste énormément avec les autres pierres tombales. Ensuite, il s’agit bien de la seule tombe à être orientée de la sorte. Toutes les autres lui étant perpendiculaires !


Cette curieuse sépulture a fait l’objet d’une restauration suite à la tempête de 1999. Le cimetière étant classé à l’inventaire des sites remarquables, il semble qu’elle ait été restaurée à l’identique. Il s’agit d’un monument assez mystérieux, doté d’une partie haute. Nous ne sommes pas en mesure d’affirmer qu’il manque ou non un élément. En effet, le monument n’est pas pourvu d’une partie basse. De plus, une autre concession, très voisine (moins d’1,40 m) nous laisse perplexe étant donné qu’il semble impossible de voir se placer une stèle dans un endroit qui manque autant de longueur. Norma emporte un certain de nombre de mystères avec elle...

Quelques détails…


Insistance sur le choix des motifs : une étoile certes, mais une lyre aussi, visible elle, bien auparavant sur la tombe d’Alfred de Musset, à Paris.

Ces figures ne sont sans doute pas originales, mais il semble douteux que l'apparition d'une lyre ici, seize ans plus tard, soit le fruit du hasard…




Le dernier détail marquant de la bien curieuse sépulture de Norma Tessum Onda est la gravure de la devise de Jacques CŒUR, dont on ignore pourquoi elle se trouve là.


J. CŒUR (1395-1456), négociant français et argentier de Charles VII.

On connaît de lui un magnifique palais à Bourges qu'il fit construire et qui porte d'ailleurs son nom.

Rappelons, à toutes fins utiles, que Nohant est situé à une soixantaine de kilomètres de Bourges...
































Et la fameuse lyre...



 

________________________________________________________________


eXTReMe Tracker


Accueil Accueil